BLOG

Périnée : comment en prendre soin ?

 

Le périnée, partie du corps qui contient l'extrémité inférieure des voies digestive, urinaire et génirale, est une zone essentielle, que les femmes découvrent en général à l'occasion de leur grossesse ! Mis à rude épreuve pendant la grossesse et l'accouchement, le périnée doit être "rééduqué" après la naissance de l'enfant afin d'éviter les problèmes d'incontinence ou de descente d'organes par la suite.

 

 

 

Le périnée a un rôle clé chez la femme. Appelé aussi "plancher pelvien", il assure le soutien des différents organes de l'abdomen. Cet ensemble musculaire, situé dans le bassin, intervient dans la continence urinaire, anale et également dans le plaisir sexuel. A partir de là, on comprend que la grossesse et l'accouchement peuvent sensibiliser ce hamac musculaire. En effet, le poids de l'utérus, pendant la grossesse, et, par la suite, le passage du bébé, étirent de façon considérable les différents faisceaux musculaires du périnée. 

Environ 6 à 8 semaines après l'accouchement, le renforcement musculaire du périnée paraît donc capital. Il permet de guérir et de prévenir des troubles tels que l'incontinence urinaire, anale ou les prolapsus, soit les descentes d'organes. Avant d'avoir réalisé cette rééducation du périnée, la pratique du sport est déconseillée, hormis la natation, la marche ou une gym douce adaptée au post-partum. 

 

La rééducation du périnée en pratique

Le renforcement musculaire s'effectue à travers la rééducation du périnée. Il existe différentes méthodes : l'électrostimulation, le biofeedback ou la méthode "manuelle". Ces deux premières méthodes se pratiquent avec une sonde. 

Dans l'électrostimulation, un courant électrique passe par la sonde et permet la contraction des différents muscles pérnéaux. Cette méthode peut aider certaines patientes à prendre conscience de leur périnée. 

Dans le biofeedback, il n'y a pas de courant électrique, la patiente contracte volontairement sur la sonde et voit le résultat de ses efforts apparaître sous forme de courbe sur un écran. Cette méthode est souvent perçue comme assez ludique. 

Avec la méthode manuelle, le thérapeute examine la patiente. Grâce au toucher vaginal, il est possible de faire travailler de manière très fine les différents faisceaux musculaires. Ainsi on orientera de manière spécifique le travail sur une zone où il y a un déficit de force... On peut aussi grâce aux doigts exercer une pression sur les muscles, pression contre laquelle la patiente doit lutter. Dans tous les cas et quels que soient les méthodes et les thérapeutes, il faut que la patiente prenne conscience de la localisation, de la mobilité et de la fonction de son périnée dans la vie quotidienne. De cette façon, les acquis de la rééducation pourront être entretenus voire améliorés tout au long de la vie. 

 

 

Penser à son périnée dès la grossesse

Pour prendre soin de son périnée, il ne faut pas négliger sa rééducation mais y penser également avant l'accouchement. Les femmes enceintes pourront d'ailleurs pratiquer un exercice tout simple. En position allongée avec les jambes fléchies ou bien assise, le dos droit, l'exercice consiste à inspirer normalement, puis expirer doucement, lentement, complètement, en serrant les muscles périnéaux (l'anus, l'urètre, le vagin) et tenir la contraction le plus longtemps possible puis de relâcher. Le temps de détente doit être le double du temps de contraction et l'exercice est réalisé dix fois de suite. 

La protection de son périnée peut également se traduire par le fonctionnement harmonieux de celui-ci avec les muscles abdominaux et le diaphragme. Il est important de corriger la lordose fréquente et accentuée chez la femme enceinte, de respirer correctement. Les efforts se font toujours sur l'expiraion, ce qui permet aux différents organes et au périnée de remonter et limite ainsi la pesanteur. Enfin, il faut prendre conscience du périnée comme d'un ensemble de muscles mobiles et savoir identifier contraction et détente périnéale. 

Pour préserver son périnée, il faut limiter les prises de poids excessives, éviter les pratiques qui vont générer une pression abdominale importante contre les abdominaux "crunch" qui font sortir le ventre, remédier aux problèmes de constipation, de toux chroniques... 

 

Le Pilates permet de renforcer le plancher pelvien avant, pendant et après une grossesse, c'est une méthode qui s'adapte à tout moment de le vie d'une femme et aussi de l'homme tout autant concerné par le renforcement de son périnée.

Plus d'infos sur les cours et sur la méthode sur www.bloompilates-bordeaux.com ou au 0699303936.

N'hésitez plus, prenez soin de vous !!


 


 

Please reload

retour en haut

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

​©2016 Bloom Pilates

identité visuelle & web design Laura Marqueyssat